Nous savons déjà que le contenu est le pilier d’un bon référencement et qu’il fidélise l’internaute lorsqu’il est de bonne qualité. Il en va de même sur les réseaux sociaux, à la différence près que la notion qualitative n’est pas la même, que le style rédactionnel doit être moins générique et que les publications doivent se faire en fonction de l’activité des internautes sur chaque réseau.

Facebook

Les types de contenus les plus efficaces

Sur le plus célèbre des réseaux sociaux, ce sont les photos, publications de statut et les sondages qui entrainent le plus de réactions (commentaires et « j’aime »). Il faut donc privilégier la publication de ce type de contenu pour intéresser sa communauté.

Attention, les publications contenant des liens sont moins commentées que celles qui n’en contiennent pas. Autrement dit, Facebook n’apporte pas forcément beaucoup trafic.

La qualité du contenu sur Facebook

Sachant que sur ce réseau, l’identité de votre entreprise se résume à des publications de statuts, photos et sondages, la qualité de l’éditorial n’a pas réellement d’importance.

Ce qui n’écarte pas l’obligation de rédiger ses statuts et descriptifs photos sans la moindre faute d’orthographe et dans un langage approprié. La qualité rédactionnelle reste primordiale pour inciter les internautes à agir et cliquer sur vos liens.

Si par chance vous décelez une erreur avant qu’un post soit commenté, vous pouvez supprimer votre publication.

En revanche, dès lors qu’un internaute commente un message contenant des fautes, vous ne pouvez plus faire de modification. Vous risquez alors de subir des commentaires vous faisant remarquer votre manque de professionnalisme.

Twitter

Les types de contenus qu’il faut publier pour atteindre l’objectif

Sur Twitter, le contenu écrit est le roi. Les internautes consomment de l’info très courte, mais pertinente. Quel que soit le sujet, c’est le texte qui engage les lecteurs.

La qualité rédactionnelle est donc primordiale, tout autant que la qualité éditoriale. Jusque-là, rien de bien différent entre Twitter et un site internet. Le lectorat se conquiert par la force des mots.

L’avantage sur ce réseau est que les usagers sont plus enclins à suivre des liens que sur Facebook. Vous pouvez donc publier des messages pointant systématiquement vers votre site.

Faut-il encore que les liens soient placés au bon endroit dans les tweets. Il semblerait que le taux de clic soit plus élevé lorsque les links sont placés à la fin du post ou à un quart du message.

Notion de qualité sur Twitter

Contrairement à un article sur un site, un tweet doit accrocher le lecteur en moins de 100 caractères. Au-delà, le message peut paraitre trop long, l’internaute ne prendra même pas la peine de le lire.

Idéalement, vos messages contiennent au moins 70 caractères.

Les hashtags (#) et mentions (@) apportent une meilleure viralité, car ces éléments incitent les followers à réagir aux messages. N’hésitez pas à utiliser ce type de mention.

Pour faire la différence en moins de 100 caractères, il faut être bref et percutant.

Rappelons que sur Twitter, on cherche essentiellement de l’information courte, inédite et utile. Twitter est un peu le fastfood de l’information, mais cette dernière doit être appétissante.

Google+

Les types de contenus qui appellent à l’action sur Google+

Ce réseau est encore jeune, mais très en vogue. Les usagers ne viennent pas chercher la même chose que sur Facebook ou Twitter, mais ils ont à peu près les mêmes pratiques.

Comme sur Facebook, ce sont les photos qui génèrent le plus de réactions. Par contre, les vidéos postées sur Google+ sont très commentées alors que sur Facebook, elles ont tendances à moins intéresser le lectorat.

Comme sur Twitter, la qualité des textes est la clé d’une bonne visibilité.

Par contre, les usagers du réseau de Google ont tendance à cliquer davantage sur les liens, quel que soit leur emplacement dans un post.

Pour générer du trafic à partir des réseaux sociaux, il semblerait donc que Google+ soit la plateforme idéale.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faille utiliser uniquement Google+ pour avoir plus de visiteurs sur son site.

Notion de qualité sur Google+

Sur Google+, vous pouvez vous permettre de poster des articles complets (pas trop long). Ce qui implique la mise en place d’une ligne éditoriale spécifique à votre page Google+. Vous maximiserez ainsi le taux de clic sur les liens que vous laisserez dans vos textes.

Les notions de qualité rédactionnelle et éditoriale sont les même que pour un site internet. Seule différence : les photos et vidéos sont aussi importantes que le contenu écrit.

Conclusion

Afin de maximiser son trafic provenant des plateformes sociales, il faut publier les types de contenu qui génèrent le plus de réactions.

La qualité du contenu est primordiale.

Conseil

Parlez de la vie de votre entreprise sur Facebook. Faites vos promotions et offres commerciales sur Twitter. Informer les lecteurs sur Google+ avec des textes pertinents.

Comments are closed.

Post Navigation